[Cinéma] Critique de Creed (Spoiler)

Salut à tous, aujourd’hui on va parler de Creed ! (ou Creed : L’héritage de Rocky Balboa en France)
creedpostersmall
Rocky revient !
Avant de commencer, voici une bande annonce :

Et le résumé provenant de Wikipédia (plutôt simple est sans spoiler) :
Adonis Johnson Creed n’a pas connu son père, le célèbre boxeur Apollo Creed, décédé peu de temps avant sa naissance. Le jeune homme se rend à Philadelphie, sur le lieu où son père a jadis affronté Rocky Balboa. Se découvrant également des aptitudes pour la boxe anglaise, Adonis est coaché par Rocky Balboa lui-même.

Fin du résumé

 

Fiche technique du film :
Le film est réalisé par Ryan Coogler (c’est son deuxième film) et le casting est le suivant : Michael B. Jordan (Adonis Creed), Sylverster Stallone (Rocky Balboa), Tony Bellew (Ricky « Pretty » Conlan), Tessa Thompson (Bianca).
Le scénario (chose qui comme vous le savez est plutôt importante avec moi) est écrit par Coogler et Aaron Covington.
Maintenant, il faut savoir que la saga Rocky devait être finie après le dernier film (Rocky Balboa) car celui ci raccrochait définitivement les gants et celui ci était une pure réussite, donc Creed est une sorte de challenger tout comme le personnage dans le film.

Commençons cette critique maintenant (Full spoiler):
L’histoire commence par une suite de scène d’introduction rapide nous montrant que le petit Adonis en bavait dans son enfance (centre de détention pour enfants, foyers et bagarres), jusqu’à l’arrivée de sa belle maman (femme de feu Apollo Creed) et que celui ci n’a jamais connu son père. Suite à cela, on le voit adulte occupant un poste dans une grande boîte et ayant récemment eu une promotion. Mais visiblement, il aime beaucoup trop se battre car il part faire des combats de boxe au Mexique lors de ses congés… On voit clairement que les scénaristes ne savaient pas trop comment introduire le personnage et ils nous le balancent un peu à la va comme jte pousse mais heureusement, ce n’est pas le plus important du film.
Sentant qu’il doit boxer et que c’est son destin, Adonis quitte tout pour faire de la boxe sa vie sauf que personne ne veut l’entraîner car il n’a jamais réellement eu à se battre pour gagner sa vie (sa belle maman est plutôt riche et il vit dans la grande maison des Creed, bien à l’abris du besoin) et pour les entraîneurs, ça veut tout simplement dire qu’il ne fait pas le poids. On oublie le fait que c’est une tête brûlée et qu’il pari sa caisse dans un combat qu’il perd.
À partir de là, Adonis se cherche une âme de boxeur et va évidemment à la rencontre de Rocky, forçant celui ci à l’entraîner (il refuse tout d’abord). Il tombe également amoureux de sa voisine Bianca.
Entre temps lors de ses premiers entraînements, il rencontre Pete (un ami de Rocky) et son fils Léo « The Lion » Sporino qui seront leurs premiers adversaires. S’en suit un aperçu de son entraînement pour battre Sporino et le magnifique combat filmé dans un unique plan séquence très immersif et plutôt réaliste.
Adonis bat évidemment Léo mais non sans difficulté et ça se transcrit plutôt bien dans le film, on a même l’impression qu’il a eu de la chance et c’était l’effet recherché par les scénaristes.
Suite à cela, son nom est révélé au public, il est donc contacté par le manager de Conlan (l’actuel champion) pour organiser un match de Championnat à 2 but, donner à Conlan la chance de gagner un bon salaire dans ce qui pourrait être son dernier combat et redorer son image car celui ci est dans une mauvaise passe.
On découvre également pendant l’entraînement d’Adonis que Rocky a le cancer et qu’il ne souhaite plus se battre, Adonis perd évidemment la tête en apprenant que l’ex Champion ne souhaite plus se battre et se sent encore abandonné. Adonis arrive à lui faire entendre raison avec à une émouvante scène où il le remercie de l’avoir aidé, suite à cela ils apprennent tous les deux à se relever et se battre pour gagner.
Finalement arrive le combat final et celui-ci sans surprise est également superbement filmé et très immersif malgré le faite que ça ne soit plus un plan séquence. On aurait dit un vrai combat de boxe avec les commentateurs en voix off.
Je le voyais venir, Adonis perd le combat au 12ème round juste après avoir presque mit KO Conlan (le Champion) à la surprise générale. J’ai quand même eu l’espoir de me tromper sur le scénario et c’est là le génie du film, arriver à me faire croire en Creed et souhaiter sa victoire alors que je sais qu’il va perdre car ce serait juste logique pour le scénario. Le tout sous le thème de Rocky Balboa, un véritable clin d’oeil que j’ai adoré.
La dernière scène montre Rocky et Adonis monter les fameuses marche que Rocky monte à chaque fois en signe de victoire sur ses difficultés. Il gagne contre le cancer et Adonis a gagné le combat contre lui même, une scène pleine d’émotion et le début d’une belle saga.

Autres points importants qui font la réussite du film :
Le personnage est bien écrit et interprété par Michael B. Jordan, on voit dans son jeu qu’il se l’est approprié mentalement mais physiquement aussi.
Avant sa rencontre avec Rocky et jusqu’à son combat de championnat, on voit sa colère envers son père et qu’il se sent abandonné, ce n’est pas une surprise, Adonis est bien joué car l’acteur est bon mais c’est aussi car il est bien dirigé et que le scénario tient la route (contrairement à son dernier film que presque toute la terre a détesté : Les 4 Fantastiques).
Le rôle de Rocky dans le film et ses blessures, le poids des années et son vécu sont toujours aussi bien jouée par Stallone, le personnage a bien été comprit par les scénaristes.
Ce film nous montre cette nouvelle facette de Rocky, un Rocky torturé par ses pertes, âgé, fatigué et malade. Un Rocky qui ne veut plus se battre, les différentes scènes montrant Rocky tout au long de sa chimio et le montrant guérir en parallèle avec l’entraînement d’Adonis sont vraiment très belles et bien montées pour déclencher l’émotion chez le public. J’avais toujours souhaité voir la suite de la vie de Rocky et je ne suis pas déçu, c’est et ce sera toujours un combattant à sa manière.
Rocky prend la place qu’avait Mickey à ses côtés lors du premier Rocky et c’est vraiment bien amené.
J’ai également aimé le fait qu’on ne se sente pas abandonné dans le film, tous les personnages sont présentés d’une manière ou une autre, exemple, tous les boxeurs sont présentés par un arrêt sur image avec une sorte de fiche technique, ceci afin de faire comprendre au public que l’adversaire n’est pas nul ou inconnu. Pete le père de Léo est présenté par Rocky lui même lors d’une petite discussion avec Adonis.
Pour moi, ce film est à ce qu’est Rocky I était à l’époque, l’histoire d’un gars qui se bat dans la vie et qui surmonte les difficultés qui se présentent à lui, l’outsider, le tout bien filmé (Merci le gros plan séquence très immersif lors du match au milieu du film et aussi aux différentes scènes très immersives dans la vie de boxeur d’Adonis).
Le scénario n’est pas recherché et plutôt banal mais plutôt bien écrit et filmé, voilà la force de ce film qui redonne une jeunesse à la saga tout en la rebootant car c’est clairement un reboot.
Je le conseille donc vivement pour ceux qui recherchent un bon film et surtout une histoire passionnante.
SORTIE LE 13 Janvier 2016 en France (il est sortie en Novembre 2015 aux US)

 

N’hésitez pas à poser des questions ou simplement commenter, je répondrai avec plaisir. 😀
N’oubliez pas également de me suivre sur Twitter et Facebook.

  • caladjo

    +1